arrêtons de tergiverser sur le bien fondé des approches centrées utilisateurs !

Article

Publié le 8 avril 2013

Ce court billet part d’une exaspération, qu’en 2013 ne soit pas clos le sempiternel débat sur « faut il impliquer les utilisateurs dans la conception d’un produit ou d’un service » ! Je suis las de lire la soit disant petite phrase d’Henry Ford « Si j’avais demandé à mes clients ce qu’ils voulaient, ils auraient répondu un […]
⏱ Temps de lecture : 1 minute

Ce court billet part d’une exaspération, qu’en 2013 ne soit pas clos le sempiternel débat sur « faut il impliquer les utilisateurs dans la conception d’un produit ou d’un service » ! Je suis las de lire la soit disant petite phrase d’Henry Ford « Si j’avais demandé à mes clients ce qu’ils voulaient, ils auraient répondu un cheval plus rapide et pas une voiture » censée justifier les approches en vase clos, tout comme je suis las que soit pris en référence Apple (une autre matérialisation du point Apple dont parle Raphaël Yharrassarry) via la profonde aversion de Steve Jobs pour les études consommateurs qui n’a pas empêché ses produits de cartonner.

co-creation-fing

photo issue d’un atelier du progamme la 27ème région de la FING

Car en effet, il ne s’agit pas de demander à l’utilisateur ce qu’il veut, mais de l’aider à identifier et à exprimer de manière pertinente ce dont il a besoin, car oui il y a une énorme différence entre ce dont on a envie et ce dont on a besoin. Hors, faire cette différence n’est pas quelque chose d’instinctif et tirer la quintessence des utilisateurs impliqués dans un processus de conception n’est pas chose aisée (par tirer la quintessence j’entends réussir à les rendre acteurs de ce processus et conscients de leurs besoins profonds).

il ne s’agit pas de demander à l’utilisateur ce qu’il veut, mais de l’aider à identifier et à exprimer de manière pertinente ce dont il a besoin

Au passage, si Apple ne consulte pas directement ses utilisateurs et futurs consommateurs n’oubliez pas qu’il s’agit d’une entreprise pour laquelle le design est au coeur de son ADN. Hors, le design ne se résume pas à l’esthétisme, c’est au contraire un processus de création complexe et complet qui place l’utilisateur au centre des préoccupation et fait appel à de nombreuses méthodologies dont certaines très proches de l’ethnologie…. Car oui, interroger les utilisateurs n’est pas la seule manière de comprendre leurs besoins, les observer est très instructif également (je vous invite à découvrir quelques méthodes très utiles dans le livre this is service design thinking)

Bref, pour revenir au sujet du billet, arrêtons de tergiverser sur le bien fondé ou non des approches « centrées utilisateurs » et mettons cette énergie au profit des projets sur lesquels nous travaillons en tirant parti de ce formidable levier qu’est la co-création. Je ne prétends pas qu’il y ai une seule et unique voie, le design de service en est une parmi d’autres, en revanche ce qui est sur c’est que les entreprises qui n’adopteront pas aujourd’hui en interne comme en externe les principes de la co-créations le feront demain pour survivre une fois que leurs concurrents les auront devancés. Personnellement, je trouve préférable d’embrasser les changements de paradigme tôt de manière à pouvoir se les approprier plutôt que de les subir en mode survivor et les appliquer en mode marionnette sans vraiment comprendre le pourquoi du comment. Mais bon, tout cela est affaire de goûts et de couleurs.

Si vous avez envie d’aller plus loin, voici une liste d’ouvrage qui ne traitent pas tous directement de co-création mais qui abordent les fondamentaux et l’esprit qui caractérisent cette approche : L’Esprit design: Le design thinking change l’entreprise et la stratégie / Les employés d’abord, les clients ensuite : Comment renverser les règles du management / Makers : La nouvelle révolution industrielle / Smashing UX Design: Foundations for Designing Online User Experiences / This Is Service Design Thinking: Basics, Tools, Cases

Bonne lecture !

Fabien GrenetCofondateur de There is no spoon, Fabien est tout autant passionné par l'innovation et le numérique que par le jardinage. Il partage sa vision et son expérience sur ces pages, ainsi que ses expérimentations agricoles sur Le Potager Perché.

Travaillons ensemble !

Envie de prendre un café pour faire connaissance et découvrir notre activité ? Besoin d’un point de vue expert sur vos problématiques et vos besoin ?

Laissez nous un message via ce formulaire...

...ou contactez nous directement

Téléphone

06 62 35 33 41

Réseaux sociaux

Une dose d'inspiration ?

#UX / Content first, sidebar second.

#UX / Content first, sidebar second.

Cela fait presque un an que je ne me satisfait plus de la mise en page des articles sur Startupeers, en particulier parce que je trouve les contenus publiés pas assez agréables à lire. Je suis plutôt frustré du rendu à l'écran de ces contenus pourtant qualitatifs, que...