Bâtissons l’entreprise de demain sur les échecs et réussites d’aujourd’hui !

Article

Publié le 30 janvier 2012

Aujourd’hui chacun y va de ses bons conseils pour bâtir l’entreprise de demain, moi y compris, dans un but tout à fait respectable : apporter à tous ceux qui travaillent pour impulser ce changement dans leurs entreprises de la matière à exploiter tant dans leurs réflexions qu’opérationnellement. Pourtant, au milieu de cette jungle d’avis et […]
⏱ Temps de lecture : 1 minute

Aujourd’hui chacun y va de ses bons conseils pour bâtir l’entreprise de demain, moi y compris, dans un but tout à fait respectable : apporter à tous ceux qui travaillent pour impulser ce changement dans leurs entreprises de la matière à exploiter tant dans leurs réflexions qu’opérationnellement.

Pourtant, au milieu de cette jungle d’avis et recommandations il faut bien admettre qu’il n’est pas évident d’opérer un tri pour différencier le bon grain de l’ivraie tant l’opération est consommatrice de temps. En effet, nous avons tous une activité opérationnelle qui nous demande une attention soutenue et surtout qui occupe prioritairement le plus clair de notre temps ! A titre d’exemple je réserve plus de 2h par jour pour ma veille, dont 1h minium dédiée à l’entreprise numérique, et il m’en faudrait encore 2 ou 3 pour synthétiser et rédiger une note pour partager les résultats de cette veille..

Si l’on ajoute à cela tous les excellents livres qu’il faut ab-so-lu-ment (prendre ici le ton d’une pintade parisienne) avoir lu – Les réseaux sociaux d’entreprise, Processus et Entreprise 2.0, Business / IT Fusion, Lost in management, Petit chef ou vrai patron ?, … – autant se transformer en Tom Cruise et aller sauver le monde dans Mission Impossible, ça au moins c’est du domaine du faisable !

Bref, pour résumer ma pensée du moment, je vais citer Pierre Olivier Carles qui disais à juste titre :

Je ne détiens évidemment pas la vérité mais je crois vraiment qu’il est important de rester très très concentré sur ce dont nos entreprises ont besoin pour avancer et ce dont elles ont notamment le plus besoin venant de nous est notre capacité à rentabiliser notre temps, sans doute la ressource la plus rare chez les Entrepreneurs. […]

Me concernant, le mot d’ordre est : Focus Focus Focus !

Vous voyez ou je veux en venir ? Il existe des événements réunissant sur quelques heures ou quelques jours l’ensemble des acteurs qui comptent dans un domaine d’activité donné, événements permettant de prendre un grand bol d’air pur chargé en retours d’expériences, bonnes pratiques, idées innovantes, … Vous ne pouvez pas être présents à chacun d’entre eux et certains ne vous apporterons peut être pas grand chose, d’ou l’importance de bien rester concentré lorsque vous devrez faire le choix de vous déplacer à tel ou tel événement (focus, focus, focus).

La semaine prochaine a lieu à Paris l’Enterprise 2.0 Summit : deux journées consacrées à l’entreprise de demain et réunissant une belle brochette d’acteurs qui se trouvent au coeur de ce changement dans leurs entreprises (coté métier, DSI,  conseil ou éditeur).

J’en ai déjà parlé sur Le mag’, ayant eu l’occasion de participer aux 4 Meetups parisiens organisés entre octobre et janvier dont le but était de faire se rencontrer et échanger en amont de l’événement le plus d’acteurs de l’entreprise numérique possible (les meetups étant ouverts à tous). Au delà des échanges très enrichissant qui y ont eu lieu, je retiens surtout les belles rencontres que j’y ai faite – dans le désordre Olivier Bérard, Grégory Lefort, Olivier Roberget, Mark Tamis, … – et suis reconnaissant à l’équipe du E20S de les avoir organisés en les ouvrant à tous (la posture est en accord avec les valeurs de l’entreprise 2.0 et il est important de le souligner car ça n’est pas toujours le cas). Vous apprécierez d’ailleurs la représentation en Lego de l’entreprise d’aujourd’hui et de ses « barrières » que j’ai commise lors du dernier Meetup, ainsi que celle de sa transformation…

  

Que vous soyez déjà un acteur de ce changement ou que vous soyez un fervent partisan de l’entreprise numérique aspirant à travailler sur ces sujets, vous savez ce qu’il vous reste à faire les 7 et 8 février : assister à l’Enterprise 2.0 Summit ! Vous y entendrez Yves Caseau, Frédèric Charles, Peter Kim, Frank La Pinta, Nicolas Rolland, Isabelle Schlumberger et bien d’autres partager leur vision et leurs expériences sur l’entreprise numérique, avec parfois des duos sur scènes qui vaudront le détour (je n’en dis pas plus pour ne pas dévoiler certaines petites surprises concoctées par Bertrand Duperrin..).

Certes, malgré la valeur intrinsèque de l’événement et le rapport « qualité / prix » très honnête, le ticket d’entrée n’est pas donné pour ceux dont l’entreprise ne le prend pas en charge. Si c’est votre cas et que vous ne pouvez vraiment pas vous permettre cette dépense, rassurez vous vu le nombre de blogueurs qui seront présents l’événement sera bien couvert. Vous trouverez sur le web de nombreuses retranscription & analyses des interventions (ce sera le cas sur Le mag’) et pourrez également suivre le live-tweet du Summit (ashtag #E20S à confirmer), suivez moi sur twitter pour être tenus au courant !

Pour tous les autres, rendez vous sur placer les 7 et 8 février !

Fabien GrenetCofondateur de There is no spoon, Fabien est tout autant passionné par l'innovation et le numérique que par le jardinage. Il partage sa vision et son expérience sur ces pages, ainsi que ses expérimentations agricoles sur Le Potager Perché.

Travaillons ensemble !

Envie de prendre un café pour faire connaissance et découvrir notre activité ? Besoin d’un point de vue expert sur vos problématiques et vos besoin ?

Laissez nous un message via ce formulaire...

...ou contactez nous directement

Téléphone

06 62 35 33 41

Réseaux sociaux

Une dose d'inspiration ?

#UX / Content first, sidebar second.

#UX / Content first, sidebar second.

Cela fait presque un an que je ne me satisfait plus de la mise en page des articles sur Startupeers, en particulier parce que je trouve les contenus publiés pas assez agréables à lire. Je suis plutôt frustré du rendu à l'écran de ces contenus pourtant qualitatifs, que...