iPad + iPhone : du ping-pong aux usages professionnels de la réalité augmentée.

Article

Publié le 4 octobre 2010

J’ai installé sur mon iPad par pur hasard l’application TableTennisST, l’ai essayé avec un collègue dans la foulée et me suis immédiatement interrogé sur le potentiel existant derrière cet usage ludique. Le principe de cette application est d’utiliser son iPad comme table de tennis (de table) en se servant des iPhones comme de raquettes (Wii […]
⏱ Temps de lecture : 1 minute

J’ai installé sur mon iPad par pur hasard l’application TableTennisST, l’ai essayé avec un collègue dans la foulée et me suis immédiatement interrogé sur le potentiel existant derrière cet usage ludique.

Le principe de cette application est d’utiliser son iPad comme table de tennis (de table) en se servant des iPhones comme de raquettes (Wii style). Au delà du coté sympa de la chose et du fait que l’ensemble fonctionne vraiment bien, je me suis surpris à imaginer l’utilisation de nos smartphones comme dispositif d’interaction augmentée (le volet kinesthésie de la réalité augmentée, qui dans mon esprit consiste en l’usage d’objets réels pour interagir avec le monde virtuel).

 

Réalité augmentée.

La  réalité augmentée (RA), ce concept de mélange du virtuel au sein du réel, est un domaine en pleine expansion qui intéresse depuis quelques années déjà beaucoup d’entreprises. Pour aller plus loin sur le sujet, je vous invite à regarder ces 10 exemples et à consulter ce blog et ce blog, car dans ce billet je vais me concentrer uniquement sur les usages liés aux smartphones.

Ces derniers sont en effet une cible de choix pour développer les usages grand public autour de la réalité augmentée du fait de leur nombre grandissant, de leur équipement quasi systématique en caméra et de leurs possibilités de géolocalisation.

De plus en plus d’application sont ainsi conçues pour ces terminaux, qu’elles soient ludiques, à tendance marketing (cet article pour aller plus loin) ou business.

Interaction augmentée.

L’interaction augmentée est essentiellement exploitée au niveau du grand public par l’industrie du jeu. Son potentiel vient du fait que les usages en lien avec la kynestésie sont intuitifs car l’outil est ressenti comme le prolongement du corps.

L’exemple le plus emblématique est la Wii dont la manette bardée de capteurs traduit les mouvements du joueur. L’avenir semble être du coté de Kinect, la technologie Microsoft permettant d’interpréter les mouvements du corps.

Demandant aujourd’hui un équipement spécifique, je pense qu’il existe peu d’applications en entreprise de ce concept (en tout cas je ne les connais pas). Le manque de maturité et le ticket d’entrée en terme matériel sont j’imagine un frein pour les entreprises qui voudraient  se lancer sur ce créneau et proposer des solutions pro.

Lorsque ces outils seront capables d’interpréter nos mouvements et nos interactions avec n’importe quel objet nous entourant, alors cette technologie aura plus de chance d’être adoptée. De nombreux labos de recherche y travaillent, ça viendra je n’en doute pas.

Et le smartphone dans tout ça ?

En attendant Minority Report, nous avons donc besoin d’un dispositif pour traduire nos mouvements et nos intentions. Pour se développer auprès du grand public ou pénétrer l’entreprise il faut qu’il s’appuie sur un objet très répandu pour réduire le ticket d’entrée, techniquement à même de remplir ce job sans demander d’infrastructure complexe et coûteuse, et très mobile.. Vous ne trouvez pas que les smartphones répondent parfaitement à cette définition ?

  • De plus en plus de monde possède un smartphone équipé d’un accéléromètre et d’un gyroscope.
  • Nous l’avons toujours avec nous.
  • Il est capable de communiquer avec n’importe quel équipement (bluetooth ou wifi)
  • Et cerise sur le gâteau, il peut embarquer une application avancée, multipliant ainsi les possibilités d’interaction (mouvements, actions sur l’écran, micro, …).

Nous avons donc là un dispositif à forte valeur interactionnelle dont nous n’exploitons pas tout le potentiel, plutôt dommage non ?

Quels usages pour le grand public ?

Tout ça c’est bien joli, mais au final quels sont les usages grand public pour lesquels l’interaction augmentée apporte un plus ? Eh bien je pense que les secteurs les plus concernés sont la domotique et l’écosystème numérique.

La domotique, parce que des applications existent déjà et moyennant une petite évolution il serait possible d’ajouter la possibilité de commander certaines des fonctions domotique de sa maison par des gestes. Par exemple monter / descendre les volets en dessinant un rond dans l’air, baisser la luminosité en déplaçant le smartphone vers le bas, … On peut imaginer de nombreux gestes plus intuitifs qu’un bouton action dans un menu de l’application, mais le contrôle par les mouvements ne remplacera pas complètement l’application, il la complémentera.

L’écosystème numérique, qu’on peut considérer comme un sous domaine de la domotique présente un intérêt certain. J’imagine par exemple très bien commander une Apple TV via les mouvements de mon iPhone. Couper le son en secouant l’iPhone, passer à la chanson suivante avec un grand mouvement vers la droite, … là aussi je pense qu’il y a un potentiel intéressant à creuser.

Quels usages pour l’entreprise ?

Voici les quelques idées qui me viennent à l’esprit :

Keynotes et présentations : tellement plus simple qu’une télécommande ou tout simplement que la souris.. On peut en plus imaginer une application spécifique permettant d’avoir sur l’écran du smartphone des infos / actions complémentaires (par exemple à chaque question du public une vibration, …). Imaginez dérouler votre présentation en la ponctuant de gestes pour agir sur les slides, désigner une zone, zoomer, …

Séances de créativité : chacun pourrait interagir avec l’écran, ajouter des informations, etc. Les réunions de type brainstormings, création d’interfaces graphiques (mockups) et autres gagneraient certainement en convivialité et en efficacité avec un dispositif de ce type.

Authentification : en remplacement du mot de passe, un mouvement dans les airs éventuellement couplé à une saisie sur l’écran. Sachant que chaque smartphone dispose en plus d’un identifiant unique, on peut imaginer un système rapatriant les paramètre du compte utilisateur lié au téléphone.

Vitrines et panneaux publicitaires : d’un point de vue marketing, une vitrine de boutique interactive dans laquelle certains objets seraient contrôlables par n’importe quel passant disposant d’un smartphone me semble une idée intéressante. De même, un panneau publicitaire (écran ou même déroulant) qui d’un simple geste réafficherait la dernière pub ou réagirait apporterait certainement un impact supplémentaire au message.

En conclusion.

Bizarrement, autant je suis persuadé que plus en plus nous pourrons interagir avec les équipements électroniques qui nous entourent, autant je pense que ça ne passera pas par déplacer nos smartphones dans les airs, bien que je trouve l’idée sympa comme tout.

En effet, au-delà du monde ludique, je pense que la détection des mouvements par le dispositif lui-même (à la Kinect) arrivera très rapidement et se développera énormément par les usages pros externes (comme par exemple le panneau publicitaire) et industriels. Ce sont eux qui vont dans un premier temps porter ce marché, avant qu’il n’arrive en interne.

Pourtant, j’aimerais vraiment que des applications pour smartphones soient proposées sur ce principe, et surtout trans-plateformes. Mais je sais qu’il est plus facile de faire communiquer un iPad et un iPhone que de mettre en place un système compatible avec tous les smartphones du marché, sans oublier les ordinateurs et tablettes qui vont avec…

Et vous, que pensez vous du potentiel de cet usage du smartphone dans la réalité augmentée ? Le contrôle par les mouvements représente-t-il l’avenir ?

Fabien GrenetCofondateur de There is no spoon, Fabien est tout autant passionné par l'innovation et le numérique que par le jardinage. Il partage sa vision et son expérience sur ces pages, ainsi que ses expérimentations agricoles sur Le Potager Perché.

Travaillons ensemble !

Envie de prendre un café pour faire connaissance et découvrir notre activité ? Besoin d’un point de vue expert sur vos problématiques et vos besoin ?

Laissez nous un message via ce formulaire...

...ou contactez nous directement

Téléphone

06 62 35 33 41

Réseaux sociaux

Une dose d'inspiration ?

#UX / Content first, sidebar second.

#UX / Content first, sidebar second.

Cela fait presque un an que je ne me satisfait plus de la mise en page des articles sur Startupeers, en particulier parce que je trouve les contenus publiés pas assez agréables à lire. Je suis plutôt frustré du rendu à l'écran de ces contenus pourtant qualitatifs, que...