Taxis parisiens : pourquoi ne pas privilégier la qualité de service au statu-quo ?

Articles

Sans surprise, les taxis parisiens tentent de forcer le gouvernement à légiférer pour que les chauffeurs privés (Uber, Kalten & cie) se voient imposer un délai minimum avant prise en charge du client (15min à 1h selon les échos). C'est un des points que j'avais soulevé dans mon précédent billet sur l'innovation par le design, le réflexe premier des entreprises en position dominante est de chercher à défendre son monopole / bout de gras sans s'interroger sur les raisons qui font que leurs clients leur préfèrent un concurrent !
Publié le 25 juillet 2013 | ⏱ Temps de lecture : 2 minutes

Et pourtant, quelle erreur ! Car en effet, pour rester sur l'exemple des taxis parisiens, quel est le facteur différentiant de ces nouveaux concurrents ? L'assurance d'une qualité de service impeccable et d'une expérience utilisateur agréable. Et si l'on y réfléchit bien, ces derniers ont toutes les cartes en main pour proposer un service d'aussi bonne qualité que les sociétés de chauffeurs privés utilisant des Apps sur smartphone.

Rappelons tout de même que les taxis parisiens c'est :

  • 17 137 taxis
  • 435 stations (dont 116 équipées d'une borne d'appel concentrant plus du 80% des prises en charge en station)
  • des prises en charge à 40% en station, 16% sur la voie publique (leur monopole), 36% par central radio et 7% à l'aide d'une borne d'appel (rapport Chassigneux 2008)

Imaginez une minute que l'intersyndicale des taxis utilise son budget lobbying de manière utile, c'est à dire pour développer une App sur smartphone aussi simple et performante qu'Uber, gratuite et permettant de commander en moins d'une minute l'un des 17137 taxis de la capitale tout en capitalisant sur l'ensemble des dispositifs existants.. Vous ne pensez pas que ça serait bien plus efficace pour combattre la concurrence que de tenter de l'endiguer par une vaine mesure impliquant le régulateur ?

Bref, plutôt que de râler dans le vide, si Nicolas Rousselet (président de l’Union nationale des industries du taxi) me lit, qu'il sache que je suis prêt à l'aider à concevoir un nouveau service de taxi parisien plaçant le client au centre de ses préoccupations et utilisant l'ensemble des moyens moderne pour lui faciliter la vie. C'est dit !



Fabien GrenetCofondateur de There is no spoon, Fabien est tout autant passionné par l'innovation et le numérique que par le jardinage. Il partage sa vision et son expérience sur ces pages, ainsi que ses expérimentations agricoles sur Le Potager Perché.

Travaillons ensemble !

Envie de prendre un café pour faire connaissance et découvrir notre activité ? Besoin d’un point de vue expert sur vos problématiques et vos besoin ?

Laissez nous un message via ce formulaire...

...ou contactez nous directement

Téléphone

06 62 35 33 41

Réseaux sociaux

Une dose d'inspiration ?

#UX / Content first, sidebar second.

#UX / Content first, sidebar second.

Cela fait presque un an que je ne me satisfait plus de la mise en page des articles sur Startupeers, en particulier parce que je trouve les contenus publiés pas assez agréables à lire. Je suis plutôt frustré du rendu à l'écran de ces contenus pourtant qualitatifs, que...