Une application simple et efficace de la loi de Fitts.

Article

Je suis un utilisateur plutôt exigeant en général, très exigeant en particulier lorsqu’il s’agit des outils que j’utilise quotidiennement. Le cas de l’iPhone est assez emblématique car il est pour ainsi dire « greffé » à ma main en permanence (j’exagère à peine, mais rassurez vous je sais déconnecter quand il le faut). Entre les […]
Publié le 16 avril 2011 | ⏱ Temps de lecture : 1 minute

Je suis un utilisateur plutôt exigeant en général, très exigeant en particulier lorsqu’il s’agit des outils que j’utilise quotidiennement. Le cas de l’iPhone est assez emblématique car il est pour ainsi dire « greffé » à ma main en permanence (j’exagère à peine, mais rassurez vous je sais déconnecter quand il le faut). Entre les usages liés au boulot (prise de rdv, gestion des taches, …) et à ma vie numérique (veille IT, blogging et média-sociaux, …), il carbure à plein régime toute la journée. De fait, les fonctionnalités peu ergonomiques ou optimisables par rapport à mon usage me sautent aux yeux très rapidement et malheureusement je ne peux m’empêcher de m’en faire la remarque à chaque fois que je les utilise.

Pourtant, il suffit parfois d’une simple astuce pour « mieux vivre » certains usages. Dans les lectures sur l’ergonomie, l’architecture de l’information, l’user experience, … la loi de Fitts est un des éléments fondateurs de la réflexion sur l’utilisabilité. Elle pose le postulat suivant :

le temps requis pour atteindre une cible est proportionnel à la distance entre le point de départ et la cible, et inversement proportionnel à la taille de la zone de destination.

En résumé : plus un élément est gros et proche, plus il est rapide à atteindre. Je partage dans ce billet une application pratique de la loi de Fitts qui m’a permis d’améliorer l’utilisabilité de l’interface de l’iPhone dans mes usages quotidiens.

L’usage à améliorer : l’utilisation des dossiers.

Avant l’arrivée des dossiers pour classer les apps sur l’iPhone, je pestais régulièrement sur l’absence de cette fonctionnalité indispensable (et dont la possibilité offerte par le jailbreak ne me satisfaisait pas). Cette fonctionnalité a été intégrée depuis la version 4 d’iOS (juin 2010) et pourtant depuis je me surprends encore à pester sur des détails qui réduisent à mon sens l’utilisabilité de mon précieux. Appliquer la loi de Fitts m’a permis de réduire drastiquement ces petits désagréments, vous allez découvrir comment.

Première étape : analyser la source du désagrément.

zones d'utilisabilité de l'iPhoneJ’utilise à 90% mon iPhone d’une seule main, la gauche. Pour quelle raison, je ne sais pas, mais cet usage s’est imposé petit à petit et aujourd’hui que ce soit dans le métro, en marchant, au bureau, … j’interagis avec le pouce la main gauche auquel j’ajoute éventuellement l’index (de la main gauche toujours) quand il s’agit de zoomer précisément et que le double-tap ne suffit pas.

Ce détail a tout son importance, car il impose une contrainte forte : pour atteindre une zone de l’écran ma mobilité est plus restreinte que si j’utilisais mes deux mains (l’illustration, issue du blog ergognome, montre un iPhone tenu de la main droite). De fait, dès qu’il s’agit d’ouvrir un dossier pour atteindre une application, il me faut effectuer plusieurs  mouvements et à la longue ces mouvements insignifiants génèrent une sensation de moindre utilisabilité de l’interface et une forte insatisfaction.

Second détail d’importance, la majorité des applications que j’utilise sont rangées dans plusieurs dossiers différents sur le même écran. Les laisser sur l’écran principal ne me convient pas (trop d’aller-retour entre écrans), regrouper les apps que j’utilise le plus souvent non plus (pas adapté à la façon dont je suis câblé). Bref, je passe régulièrement d’un dossier à un autre en effectuant nombre de mouvements parasites que je remarque et qui me pèsent.

Je passe volontairement sur certains choix ergonomiques d’Apple pour la gestion des dossiers, notamment le fait que la barre de lancement rapide du bas de l’écran soit inaccessible une fois un dossier ouvert, le but du billet est de voir ce qu’il est possible d’améliorer en utilisant les fonctionnalités standards de l’iPhone.

Seconde étape : identifier les axes d’amélioration.

Ma réflexion a été la suivante : quelles améliorations puis-je apporter pour gagner en utilisabilité ? La réponse est évidente et n’a pas été très difficile à trouver : suivre la loi de Fitts et rapprocher les applications les plus utilisées de la zone ou se trouvera mon doigt après avoir ouvert un dossier.

Habituellement, je classe mes apps dans les dossiers de la plus importante (au sens utilisée) à la moins importante en partant du coin haut gauche du dossier. J’ai donc entrepris de réorganiser le contenu des dossiers en tenant compte de la position exacte ou se trouvait mon pouce après l’ouverture, en plaçant les applications les plus utilisées au plus proche de cet endroit, et dans certains cas la plus utilisée pile sous mon pouce (lorsqu’un dossier s’ouvre, l’écran se déplace parfois légèrement vers le haut ou le bas, ce qui souvent place une application pile là ou était le dossier auparavant).

Troisième étape : mettre en application.

iPhone écran d'accueil mon dossier d'apps "social media"

mon dossier d'apps "multimédia"

Les deux dossier pris en exemple ci-dessus sont ceux que j'utilise le plus au quotidien (avec le dossier Photographie). Ils donnent par ailleurs une bonne idée de ce qui peut être fait pour gagner en utilisabilité sur l'accès aux apps rangées à l'intérieur de dossiers.

Pour le dossier "Médias sociaux" les apps les plus utilisées sont situées dans le carré à gauche, très proches de la position du pouce après avoir ouvert le dossier. Celles un peu moins utilisées sont placées sur la fin des lignes verticales et horizontales partant de la position du pouce à l'ouverture du dossier. Celles utilisées uniquement occasionnellement sont placées dans le carré à droite, le plus éloigné de la position du pouce à l'ouverture du dossier.

Un point intéressant à noter est que, pour le dossier « Multimédia », l’app Spotify (qui était avant située en haut à gauche) est maintenant située pile sous mon pouce lorsque j’ouvre le dossier. Là ou j’étais avant obligé de déplacer mon pouce vers le haut, je n’ai plus qu’à simplement appuyer ! J'exploite en effet pour ce dossier un effet de bord de l'interface de gestion des dossiers iPhone, le décalage de l'écran lorsque le dossier qui doit s'ouvrir est trop grand pour être affiché entièrement sous l'icône.

Quatrième étape : expérimenter.

Cela fait une semaine que je fonctionne avec cette organisation, et force est de constater que cette astuce a augmenté très positivement ma perception de l’utilisabilité de l’interface de l’iPhone et donc diminué mon insatisfaction. Ce n’est certes pas parfait, mais c’est une astuce qui ne coute rien et est très simple à mettre en œuvre. Cela peut paraître bien peu de chose, mais ce sont justement les petits détails insignifiants qui font toute la différence. En somme il s'agit d'une bonne application de la loi de Fitts adaptée à mes usages, améliorant notablement l’utilisabilité de mon iPhone au quotidien.



Fabien GrenetCofondateur de There is no spoon, Fabien est tout autant passionné par l'innovation et le numérique que par le jardinage. Il partage sa vision et son expérience sur ces pages, ainsi que ses expérimentations agricoles sur Le Potager Perché.

Travaillons ensemble !

Envie de prendre un café pour faire connaissance et découvrir notre activité ? Besoin d’un point de vue expert sur vos problématiques et vos besoin ?

Laissez nous un message via ce formulaire...

...ou contactez nous directement

Téléphone

06 62 35 33 41

Réseaux sociaux

Une dose d'inspiration ?

#UX / Content first, sidebar second.

#UX / Content first, sidebar second.

Cela fait presque un an que je ne me satisfait plus de la mise en page des articles sur Startupeers, en particulier parce que je trouve les contenus publiés pas assez agréables à lire. Je suis plutôt frustré du rendu à l'écran de ces contenus pourtant qualitatifs, que...